Evolution historique en Suisse

19ème siècle: exploitation des «kursaals».

Des jeux de hasard sont offerts en guise de divertissement dans les «kursaals». La mise maximale est limitée à cinq francs.  

1993: Le peuple dit oui aux maisons de jeu.

Lors de la votation populaire du 7 mars 1993, le peuple approuve à une large majorité (72% de oui / 28% de non) l’exploitation de maisons de jeu. Conséquence principale, les Suisses et les Suissesses ne devaient plus se rendre dans les régions étrangères limitrophes pour jouer, mais peuvent le faire en Suisse. L‘imposition des maisons de jeu suisses procure à l’AVS des recettes élevées qui, sans cela, seraient parties vers l’étranger.  

2000: La loi sur les maisons de jeu entre en vigueur.

La loi sur les maisons de jeu entre en vigueur le 1er avril 2000. L’exploitation des automates dans les restaurants et les «kursaals» sera suspendue après un délai de transition.  

2002/2003: Ouverture des maisons de jeu

Se fondant sur une concession du Conseil fédéral, 21 maisons de jeu sont ouvertes durant les années 2002/03. Faute de demande, les casinos d‘Arosa et de Zermatt durent fermer après peu de temps.  

Mars 2012: Le peuple approuve les jeux d'argent en faveur de l'utilité publique.

Le 11 mars 2012, le peuple accepte nettement (87% de oui / 13% de non) le nouvel article constitutionnel «Des jeux d'argent en faveur de l'utilité publique». Fondé sur la nouvelle disposition constitutionnelle, le travail d’élaboration d’une nouvelle loi sur les jeux d’argent, réunissant la loi sur les maisons de jeu et la loi sur les loteries, est en cours.  

Novembre 2012:

Deux nouveaux casinos Se fondant sur une concession du Conseil fédéral, un casino est ouvert en novembre 2012 à Neuchâtel et un autre à Zurich.

Lien vers le 21 casinos suisses

D'où vient le terme Casino ?

Le mot "casino" signifie simplement "petite maison", vient du vénitien et se référait initialement aux chambres privées près du Palais des Doges, utilisées du nobilis vénitien pour mettre leurs costumes officiels. Bientôt, cet espace était aussi utilisé comme lieu de convivialité et devenait synonyme pour maison de jeu ou casino. Aussi à Venice, autour de 1170, les premiers jeux de hasard avec mises furent proposés à l'occasion des carnevals ou des foires.